Tout savoir sur la Prime CEE et ses conditions d’attribution

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Qu’on l’appelle Prime Énergie ou Prime CEE, vous faites peut-être partie des personnes qui ont du mal à identifier clairement les tenants et les aboutissants de cette somme qui peut vous être allouée pour la réalisation de certains travaux concernant le système de chauffage ou l’isolation de votre logement. C’est la raison pour laquelle nous avons eu l’idée, avec cet article, de détailler de manière aussi précise que possible ce en quoi elle consiste, les travaux qu’elle concerne ainsi que la marche à suivre pour en faire la demande.

Un engagement dans le cadre de la transition énergétique

La Prime CEE est versée par les fournisseurs d’énergie. Cela englobe ceux qui vous fournissent en gaz, en électricité, en fioul domestique, mais aussi ceux chez lesquels vous vous fournissez en carburant pour votre véhicule. Souhaitant réduire de moitié la consommation énergétique du pays à l’horizon 2050, l’État leur a demandé d’apporter leur pierre à l’édifice en aidant les particuliers à financer leurs travaux de rénovation énergétique.

Il existe quantité de sites sur lesquels vous pourrez vous renseigner et ainsi en savoir plus sur la prime CEE, mais sachez que c’est un dispositif qui s’adresse au plus grand nombre dans la mesure où on peut y prétendre sans condition de revenu, et ce, que l’on soit propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de son logement. Il est en outre tout à fait possible de la cumuler avec d’autres dispositifs comme le prêt à taux zéro, le Chèque Énergie ou autres.

Les travaux éligibles

Bien sûr, cette prime n’est pas accordée pour tous les travaux. Il faut nécessairement que ceux-ci concernent une façon de réduire votre consommation énergétique ainsi que l’empreinte que celle-ci a sur l’environnement. Cela inclut donc à la fois l’isolation, puisque les déperditions de chaleur sont une cause importante d’une consommation excessive en matière d’énergie, mais aussi le chauffage, plus spécifiquement l’installation d’un système de chauffage plus vertueux.

Il est ainsi possible de changer totalement de mode d’alimentation pour se tourner vers les énergies renouvelables. Cela va notamment concerner l’installation de pompes à chaleur ou d’appareils fonctionnant au bois comme par exemple poêle ou chaudière à granulés. Mais la solution consistant à continuer à se chauffer au gaz ou au fioul, tout en installant une chaudière à condensation est aussi tout à fait recevable. Ce type de chaudière s’avère en effet particulièrement performant tout en réduisant de manière importante les rejets de CO2 dans l’atmosphère.

La condition sine qua non de l’attribution de la prime est que les travaux soient réalisés par un professionnel labellisé RGE, Reconnu Garant de l’Environnement.

Faire sa demande

La demande de prime est une démarche simple dans la mesure où vous n’aurez besoin de fournir que peu d’informations : votre situation, votre logement ainsi que la nature des travaux envisagés. Si vous êtes déjà engagé auprès d’un artisan après avoir signé un devis, il vous faudra faire votre demande au plus tard 14 jours après. Les travaux, eux, seront lancés dès que vous aurez confirmation de la validation de votre dossier, et la prime attribuée après remise et vérification de ces derniers.

Contact

Nous faisons très attention à vos demandes et questions et les traitons le plus rapidement possible.